Les Abourés sur les traces du passé

Le peuple Abouré, installé dans le département de Grand-Bassam (sud–est), organise le samedi 30 avril un pèlerinage sur les traces de ses ancêtres, en prélude à la célébration du 4 au 7 mai du 25ème anniversaire de l’intronisation de Sa Majesté Nanan Kanga Assoumou, 21ème souverain de Moossou, siège de la royauté. Selon les organisateurs, le cortège partira du village d’Anowé, dans la sous-préfecture de Bonoua, avant de rejoindre Moossou, pour retracer l’origine du peuple Abouré depuis l’exode d’« Anyouan-nyouan », jusqu’à leur installation sur les terres de Grand-Bassam. En effet, selon des chercheurs dont les travaux relatent la tradition orale, le pays originel du peuple Abouré n’est pas précisé, mais il serait un sous-groupe du peuple Ashanti de la région du sud de Kumasi, au Ghana. Par contre, tous concordent à affirmer qu’ils sont descendus du nord-est du fleuve Tanoé pour s’installer plus loin vers le sud. Le terme « Anyouan-anyouan » désignerait l’Orient en langue abouré. À la suite du pèlerinage, une visite guidée à la cour royale et une conférence-débat sur « l’importance et la place de la royauté dans notre époque moderne » se dérouleront les jours suivants. Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale et parrain de la manifestation, y est annoncé pour le 4 mai.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 17/05/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Plaidoyer pour nos hôpitaux !

Alors que cette semaine nous nous intéressons à la politique des soins gratuits, la mort d’une enseignante à l’hôpital de la commune de Koumassi est venue remett...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité