Focus : université sans frontières

Pour l’heure, aucune structure n’est dédiée à l’accueil des étudiants étrangers en Côte d’Ivoire, comme c’est le cas dans certains pays occidentaux. Difficile, dans ces conditions, d’avoir une idée précise de leur effectif. Toutefois, à en croire Mohamed Rabiou, étudiant nigérien en Master 1 de criminologie à l’Université Félix Houphouët-Boigny, ils sont environ 200, essentiellement originaires d’Afrique de l’Ouest. Dont une bonne partie à l’École nationale de statistique et d’économie appliquée, en criminologie, droit et mathématiques-informatique, pour ce qui est des universités. C’est depuis leur pays d’origine que chaque postulant procède à sa pré-inscription sur le site Internet de l’université ou grande école de son choix. En cas de réponse favorable, l’inscription coûte au minimum 100 000 francs CFA, en fonction du niveau d’étude. Pour les ressortissants hors CEDEAO, la somme peut atteindre 500 000 francs CFA pour un Master ou un Doctorat. Côté hébergement sur les campus, le loyer payé par les étudiants étrangers est aussi plus élevé, 12 000 francs CFA par mois pour une chambre à deux, et 20 000 francs CFA pour une chambre individuelle.

L’Hebdo - édition du 12/07/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Le printemps des bulldozers

En cette période de saison des pluies, il ne fait pas bon vivre à Abidjan pour ceux qui résident dans les quartiers précaires ou à risques. L’épé...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité