3 questions à Geoffroy-Julien Kouao, Juriste et analyste politique

1. Qui peut réconcilier la famille FPI ?

À l’évidence, c’est Laurent Gbagbo qui peut aujourd’hui ramener l’unité et la concorde dans la maison frontiste, d’autant plus que les deux tendances antagonistes affirment agir dans son intérêt, c’est-à-dire pour sa libération. Et dans leurs discours, Affi et Sangaré reconnaissent son autorité morale et politique.


2. Quelles méthodes pour y parvenir ?

M. Gbagbo doit rompre avec le silence et dire clairement aux uns et aux autres la nécessité de la réconciliation entre les militants du FPI et les aider à définir le statut politique et le rôle que chacun des cadres doit jouer au sein du parti. Étant à la Haye, il peut s’exprimer ou le faire à travers son porte-parole. Son silence alimente davantage l’implosion du parti.


3.Quand faut-il le faire ?

Le plus tôt serait le mieux pour le FPI. Parce que chaque jour qui passe, l’actualité et les contingences politiques approfondissent le fossé entre Affi et Sangaré. Le projet de loi relatif au statut du chef de file de l’opposition montre bien que le pouvoir ne boude pas son plaisir de voir la principale force de l’opposition divisée, lui laissant ainsi un boulevard de gouvernance. Et c’est de bonne guerre. 1

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 16/11/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Rendez-vous manqué !

Le maigre espoir de voir l’équipe nationale en Russie en 2018, lors de la Coupe du monde de football, s’est envolé à la 25ème minute du match contre le Mar...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité