L' État doit-il continuer de financer la presse ?

Sinaly Dosso, enseignant de droit

CONTRE : Je suis contre ce fait. Personne n’a été forcé à créer une entreprise de presse. En revanche, je souhaite que l’aide soit apportée directement aux journalistes, afin qu’ils soient plus professionnels et évitent de se faire manipuler. Les maisons de presse sont des entreprises comme toutes autres, et génèrent du chiffre d’affaires. Les patrons de presse doivent avoir une politique commerciale pour la survie de leur entreprise. Les financer et oublier les journalistes, c’est presque jeter de l’argent par la fenêtre. Il faut même élargir cette aide aux journalistes des médias publics. Cela permettra à tous d’être véritablement indépendants et de faire un bon traitement de l’information.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 19/04/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Libérez la parole !

Libérez la parole ! La parole libère, dit l’adage, et, de plus en plus, les Ivoiriens la demandent. Non pas seulement sur les réseaux sociaux ou dans les bureaux et ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité