Marche blanche : Les artistes ivoiriens mobilisent pour la paix

Comédien et ambassadeur du programme Libres ensemble de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Kouya Gnekpa, alias Gbi de Fer, organise ce samedi 11 janvier 2020 une marche blanche. Une initiative qui vise à sensibiliser à la paix et à la stabilité en prélude à l’élection présidentielle.

Les initiatives pour la culture de la paix et de la stabilité en Côte d’Ivoire ne tarissent pas. Les artistes ivoiriens ont décidé d’entrer dans la danse, avec l’humoriste Kouya Gnekpa, plus connu sous le nom d’artiste Gbi de Fer, l’une des grandes figures du théâtre. Ambassadeur du programme Libres ensemble de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), le fondateur du Djéli Théâtre, en apôtre de la paix, a décidé d’organiser ce samedi 11 janvier une marche de sensibilisation à la paix et à la stabilité du pays, en raison de l’élection présidentielle d’octobre 2020 et des évènements malheureux survenus il y a peu. Il appelle à la mobilisation des artistes ivoiriens, tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays, pour la réussite de cette initiative.

Marche blanche Comme son nom l’indique, le dress code exigé pour cette marche pacifique est le blanc. « Lorsque les germes d’une crise sont perceptibles, nous nous levons pour tirer la sonnette d’alarme sur le danger qui guette le pays. Depuis quelques temps, les discours deviennent de plus en plus musclés, entrainant de vives tensions. Nous avons donc décidé de réagir en initiant cette Marche blanche, pour éviter que le pire ne survienne », explique Gbi de Fer, avant d’inviter toute la population, les partis politiques et les différentes institutions en charge des élections à se joindre à cette Marche pour la paix, la réconciliation, la stabilité et la prospérité de la Côte d’Ivoire. Au cours de ce grand rassemblement, des messages de paix seront adressés aux hommes politiques, aux jeunes et aux militaires, afin que chaque partie s’implique profondément pour la paix, à neuf mois de l’élection présidentielle. « La crise post-électorale nous a énormément affectés. Nous ne voulons plus voir nos enfants mourir. Ce jour-là, tous en tenue blanche, nous allons marcher pour dire non à la guerre et à violence et prôner le vivre ensemble et la paix dans notre pays, notre bien commun », confie l’initiateur. Si l’itinéraire de cette marche n’a pas encore été communiqué, les organisateurs assurent que toutes les démarches administratives sont en cours pour l’obtention auprès des autorités compétentes des autorisations nécessaires, qui sont en bonne voie, à la réalisation de ce projet en faveur de la paix.

Anthony NIAMKE

 
 
 
 
 
 
 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité