Ambassadeur Agalawal : « Nous sommes juste des critiques de la société »

Kra Kobenan Ignace, alias Ambassadeur Agalawal, l’une des valeurs sûres de l’humour ivoirien, fait la fierté du drapeau national à chacune de ses sorties. Acteur incontournable de la culture, il s’est prêté à nos questions.

Vous revenez du « Marrakech du Rire », où vous avez représenté la Côte d’Ivoire avec d’autres humoristes. Comment les choses se sont-elles déroulées ?

Ce n’était pas ma première invitation au Marrakech du Rire, mais ma troisième participation. En Afrique, c’est la plateforme d’humour la plus en vue. Tous les humoristes y participent pour booster leur carrière. En y allant, je savais à quoi m’attendre. Les nouveaux, Joël, les Zinzin de l’art, ont pu le découvrir en affrontant un public différent de leur audience habituelle.

Vous intervenez dans l’émission « Le parlement du rire » de Gondwana City de Mamane…

J’ai eu l’honneur d’être approché par Mamane, qui m’a présenté le projet. Nous avons fait la phase pilote et l’élément présenté à Canal plus Afrique a été validé. Nous avons pu faire ensemble trois saisons, mais pas la quatrième, pour des raisons d’incompréhension. Les choses se sont réglées et la saison 5 sera très bientôt diffusée. Il y a aussi la création d’une chaîne dédiée à l’humour dont le lancement aura lieu très bientôt.

Tous vos « One man show » ont été des succès. Quel est votre secret ?

Tous mes succès sont dus à Dieu et au soutien de la famille humoristique. Aujourd’hui, en Côte d’Ivoire, on a l’impression que les humoristes sont mieux organisés que les autres corporations artistiques. Quand l’un a un souci ou un sujet, tout le monde l’assiste. Il faut aussi comprendre que les gens me font confiance et qu’en venant à mes spectacles ils sont satisfaits.

Vous avez pour habitude de critiquer les hommes politiques. Ne craignez-vous pas des représailles ?

L’humour est le canal le mieux indiqué pour exprimer certains problèmes. Et il devrait être un miroir pour qu’ils voient l’image que le peuple a d’eux. C’est pour les orienter vers la bonne voie. Mais je n’ai pas de problème particulier avec un homme politique ou une personnalité de ce pays. Nous sommes juste des critiques, nous exposons les opinions des populations avec un brin d’humour pour attirer leur attention.

Quels sont vos projets ?

J’ai mon troisième One man show que je suis en train de préparer activement. Il aura lieu en avril 2019. Je souhaite prendre rendez-vous avec les Ivoiriens pour un One man show annuel, avec onze mois pour bien le préparer et le douzième pour le présenter.

Propos recueillis par Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du //01/01/1967
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’Afrique a-t-elle tourné le dos aux putschs ?

Les coups d’État peuvent-il encore prospérer en Afrique ? Si l’armée zimbabwéenne a obtenu par force la démission de Robert Mugabe en 2017, les arch...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink panel bypass shell wso shell evden-eve-nakliyat hacklink satış hacklink paykasa hacklink hacklink satış hacklink panel hacklink al hacklink satis hacklink hacklink Google film izle porno porno izle porno seyret seks hikayeleri evden eve nakliyat istanbul evden eve nakliyat nakliyat nakliye