Musée des civilisations de Côte d’Ivoire : « Les Mercredis du conte »

L’initiative “Les Mercredis du conte” devrait accompagner l’éducation des enfants et leur procurer les enseignements sur la vie en société

Familiariser les élèves des écoles au conte, telle est la mission que s’est assignée le Musée des civilisations de Côte d’Ivoire, à travers « Les Mercredis du conte ».

Le Musée des civilisations de Côte d’Ivoire est en marche depuis sa réhabilitation. Il a fait peau neuve et essaie de tourner les pages sombres de son existence, comme son pillage lors de la crise post-électorale de 2011. Désormais remis sur pied, ce musée a, depuis l’année dernière, bâti sa démarche sur l’ouverture au public ivoirien. Et, pour cette année 2018, il a décidé d’initier pour les écoliers une activité nommée « Les Mercredis du conte». L’initiative a pour objectif de raviver cetaspect de la culture chez les plus jeunes, dont l’esprit est plus tourné vers les technologies de l’information et de la  communication (TIC).

Sauver le conte « Aujourd’hui, les jeunes sont pris dans la spirale des nouvelles technologies, avec tout ce que cela comporte comme effets positifs et négatifs. Pour le Musée des civilisations, dépositaire de toutes les valeurs culturelles du pays, il est important de familiariser les enfants avec les éléments du patrimoine culturel, dont la culture orale et donc le conte, que nous voulons leur transmettre », explique à JDA la Directrice générale du musée des civilisations de Côte d’Ivoire, Silvie Memel Kassi. Une fois par mois, les élèves des écoles primaires et des collèges des différents établissements du district d’Abidjan et ceux des villes de l’intérieur du pays seront réunis dans l’une des salles en compagnie d’un conteur, dans une atmosphère de village. Pour le représentant des écoles, Etienne Kra Kacou, membre du Groupe de recherche sur la tradition orale (GRTO), le conte a des aspects pédagogiques, éducatifs, didactiques et ludiques, et familiariser les plus jeunes avec lui est salutaire. « Ce que nous voulons avec « Les Mercredis du conte », c’est créer  des Ivoiriens nouveaux, des enfants qui sont appelés à devenir les adultes de demain en s’agrippant à leur culture. Aujourd’hui, tout le monde recherche ses repères et il faudrait, en Côte d’Ivoire, que les enfants qui ne vont pas souvent au village puissent avoir les réflexes de ceux qui sont équilibrés, c’est à-dire avoir la culture de chez nous et celle de l’Occident », estime Mme Kassi, dont le souhait est de redynamiser les valeurs de la tradition, en perte de vitesse. Un grand défi à relever, dans un contexte de disparition de la tradition orale et d’hégémonie des TIC.

ANTHONY NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 26/04/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Bonne fête du Travail !

’écrivain suisse Johann David Wyss (1743-1818) écrivait dans son livre le Robinson suisse (1812) que « le propre du travail est d'abréger le temps. Les jours ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité