Bailly Spinto : 45 ans au service de la musique ivoirienne

Après le rendez-vous manqué de 2017 Bailly Spinto, met les bouchées doubles pour que cette fois soit la bonne

Bailly Gallet Sylvestre, alias Bailly Spinto, sera en attraction le vendredi 18 mai prochain au Palais des congrès du Sofitel hôtel Ivoire, dans le cadre de la célébration de ses 45 ans de carrière musicale. Un évènement très attendu par les Ivoiriens.

S’il est considéré comme étant le plus grand chanteur de Côte d’Ivoire, pour certains il est surtout la plus belle voix de la musique ivoirienne. Bailly Spinto, à l’état-civil Bailly Gallet Sylvestre, 67 ans, est un artiste qui a marqué son époque et dont les œuvres musicales continuent de traverser le temps. Alors qu’il avait prévu de le faire en novembre 2017, l’artiste espère pouvoir célébrer cette année ses 45 ans de carrière. Celui qu’on appelle affectueusement « Le rossignol » continue d’offrir sa belle voix sur les scènes nationales et internationales et réalise des performances dont lui seul a le secret.

Hommage aux anciens « Je tiens tout d’abord à rendre hommage à tous nos artistes qui ont travaillé sur scène, qui ont procuré du plaisir à leurs fans et qui aujourd’hui ne sont plus de ce monde. Je souhaite ainsi qu’en leur nom la célébration de mes 45 ans se tienne au Palais des congrès du Sofitel Abidjan hôtel Ivoire, car c’est là qu’ont eu lieu les meilleurs spectacles de notre époque, en présence du père de la Nation, Félix Houphouët Boigny », a confié Bailly Spinto à JDA. Un pur délice pour les nostalgiques de cette époque. D’ailleurs, l’artiste compte inviter certains emblèmes de cette période, comme Alpha Blondy, Angélique Kidjo, Salif Kéita, Youssou N’Dour, Manu Dibango, Les Reines Mères, John Kiffy, Meiway, Nayanka Bell et deux icônes de la nouvelle génération, Magic System et Ismaël Isaac. « Cet événement se justifie par ma ferme volonté de vous remercier de m’avoir permis d’avoir une si riche carrière », poursuit le chanteur.

Carrière musicale dense Tout petit, Bailly Spinto rêvait déjà de devenir un artiste de renommée internationale. Son passage au sein de groupes musicaux comme « Wan Plus », « Les Fétiches » et « New System » lui permettra d’acquérir de l’expérience. Soucieux de se perfectionner, il intègre l’école de musique de Paul Bescher. En 1979, Bailly Spinto sort son premier disque, « Taxi Sougon ». L’artiste enchaine ensuite des tubes qui lui ouvrent les portes du succès, avec des récompenses  comme « Le bélier d’or » en 1979, un disque d’or en 1991, un Kundè d’or en 2008 et le trophée du meilleur artiste de la génération 80, attribué en 2007.

 

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/06/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Premier ou troisième mandat ?

Longtemps avant l’élection présidentielle de sortie de crise, en 2010, l’on en connaissait les candidats. Pour celle de 2020, il va falloir patienter. Face aux ambitions dive...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité