« La Villa Kaïdin » : Le rendez-vous de la culture ivoirienne

Ces huitièmes de finale de la Ligue des champions 2018 s’annoncent palpitantes pour les supporteurs et leurs équipes.

« La Villa Kaïdin », du nom de Kaïdin Monique le Houelleur, sculpteure franco-vietnamienne, est un véritable univers consacré à la promotion de la culture ivoirienne. Entre passion culturelle et curiosité, JDA s’est intéressé à ce lieu assez spécial.

Située à la Riviera Golf (Cocody), à quelques encablures de l’ambassade des États-Unis d’Amérique, la « Villa Kaïdin », à l’extérieur, a tout d’une villa normale. Une fois le seuil franchi, la réalité est tout autre. Cette magnifique demeure entourée de verdure, où s’allient écologie et art, traduit clairement l’engagement de la maîtresse des lieux, Monique le Houelleur Kaïdin, résidente en Côte d’Ivoire depuis les années 80 et artiste sculpteure au parcours exceptionnel. Elle a rassemblé en un seul lieu toutes les richesses culturelles de la Côte d’Ivoire. « Cette résidence de Kaïdin est devenue « Villa Kaïdin » en 2009, grâce à feu Yves Lambelin, alors Président du groupe SIFCA, grand amateur d’art et mécène, qui a soutenu financièrement les actions culturelles », nous explique Mme Kaïdin.

Repère d’artistes Dans cet univers totalement artistique, de nombreuses œuvres sont exposées, dont celles de Mme Kaïdin et de certains artistes ivoiriens. On y trouve également des objets d’art venant d’ailleurs en Afrique, Tchad, Centrafrique, Congo, Niger, Mali, Burkina Faso, et du reste du monde. La « Villa Kaïdin » abrite des rencontres artistiques, des expositions intimistes, des spectacles de magie, des apéros musicaux, des soirées de contes, des défilés de mode, des rétrospectives cinématographiques et bien d’autres manifestations à caractère culturel. Ce lieu permet aussi des résidences d’artistes et des ateliers. C’est dans cette villa que le peintre ivoirien Abdoulaye Diarrassouba alias Aboudia, qui y logeait, a profité des incertitudes de la période de la crise post-électorale de 2011 pour réaliser les toiles qui l’ont rendu mondialement célèbre. La « Villa Kaïdin » détient un objet « précieux » qui lui donne encore plus de charme et attire l’attention, « l’Arbre de la Renaissance », une sculpture réalisée par Mme Kaïdin et inspirée de l'arbre à palabres africain. Ses feuilles sont des moulages de mains de personnalités s’étant investi dans le rayonnement socio-culturel, économique, sportif et politique de la Côte d’Ivoire. Ce chef-d’œuvre, selon l’artiste, symbolise la renaissance d’un pays qui a traversé une période difficile de son histoire et qui est à la recherche de la paix pour construire son avenir. Ce projet, lancé en 2013, compte les moulages des mains-feuillages de Bernard Dadié, A'Salfo, Didier Drogba, Murielle Ahouré, Akissi Delta, Guillaume Soro, et même celles de la Première Dame, Dominique Ouattara.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/06/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Premier ou troisième mandat ?

Longtemps avant l’élection présidentielle de sortie de crise, en 2010, l’on en connaissait les candidats. Pour celle de 2020, il va falloir patienter. Face aux ambitions dive...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité