Abidjan, carrefour du jazz

Le Jazz essaie petit à petit de prendre ses marques dans l’univers musical ivoirien.

« Ivoire Jazz Night » se veut le rendez-vous des amateurs de Jazz, d’ici et d’ailleurs. Une initiative de l’Association pour la promotion du Jazz en Côte d’Ivoire, déterminée à faire découvrir à l’Ivoirien moyen ce genre musical.

Le 20 janvier prochain, à l’initiative d’« Ivoire Jazz Night », Abidjan vibrera au son du jazz, pour faire la promotion de cette musique née aux États-Unis au début du XXe siècle, dans les milieux afro-américains, du croisement du blues, du ragtime et de la musique classique. En Côte d’Ivoire, cette musique a connu ses heures de gloire entre les années 60 et 80, avec des trompettistes, guitaristes, bas- sistes. Parmi eux, Nemlin Fax Clark qui, revenu de Belgique, a animé son Jazz Club de la rue 5 à Treichville et s’est installé beaucoup plus tard à Adjamé dans son « Quartier Latin », Georges Diby, architecte et guitariste ayant aussi fait de la variété en créant l’orchestre Les Mewlessels, ou encore James Anobil et Dez Gad, pour ne citer que ceux-là.

Evénement spécial

À l’instar d’autres événements comme Jazz Day, Abidjan Jazz by BICICI, ou encore L’Émoi du Jazz, Ivoire Jazz Night est le fruit de l’analyse de l’environnement musical ivoirien, qui se veut la plus grande Jam Session réunissant, chaque trimestre, la crème des musiciens de Jazz d’Abidjan, explique Marie Hélène Costa, initiatrice de l’événement. Selon elle, ce rendez-vous résulte de l’intérêt croissant de la population ivoirienne pour le jazz. Ce grand rendez-vous se veut également une tribune pour jeunes musiciens désireux de s’exprimer dans ce genre musical, qui serait pratiqué par environ 100 musiciens en Côte d’Ivoire.

Soirée spéciale

Pour cette édition, ce sont Wes Montgomery et Earl Klugh, deux légendes américaines du jazz, qui seront à l’honneur. Dix musiciens ivoiriens se retrouveront sur la même scène, pour passer en revue quelques titres à succès des deux américains. En guest star, Isaac Kemo, saxophoniste, et Mathieu Nanguy, guitariste, apporteront leur note personnelle à cette soirée qui s’annonce riche en émotions.

Anthony NIAMKÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 24/05/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Plaidoyer pour nos hôpitaux !

Alors que cette semaine nous nous intéressons à la politique des soins gratuits, la mort d’une enseignante à l’hôpital de la commune de Koumassi est venue remett...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité