Conflit foncier : Nayanka Bell condamnée à trois ans de prison

La justice ivoirienne, a condamné, le mercredi 16 mai 2018, la chanteuse ivoirienne, Nayanka Bell, à trois ans de prison ferme avec une amende de 160 millions de franc CFA, dans l’affaire du litige foncier qui l’oppose depuis plusieurs années à des villageois d’Ano à Agboville (région de l’Agneby-Tiassa).

« Il était impossible qu’on puisse me condamner sur mes propres terres », a déclaré l’artiste dans un journal de la place, affirmant être propriétaire depuis 1997. « Je suis déçue, non pas de la justice ivoirienne mais déçue du verdict et de la décision du juge », indique-t-elle, tout en promettant de faire appel. « J’ai des justificatifs prouvant que ces terres m’appartiennent. Quand j’ai eu mon accident, des personnes m’ont contraint à leur payer des millions en 2007 pour des actes qu’ils avaient eux-mêmes commis. Aujourd’hui, ce sont les mêmes personnes qui reviennent pour me condamner », ajoute-t-elle.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 06/12/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel