Donald Trump envisage de se gracier

Le Président américain Donald Trump doit céder la place le 20 janvier 2021 à son adversaire Joe Biden, vainqueur de la présidentielle. Il envisagerait de gracier de manière préventive des très proches, parmi lesquels son avocat Rudy Giuliani, ses enfants Donald Junior, Éric et Ivanka, ainsi que son beau-fils, Jared Kushner. Il craint en effet que le futur ministre de la Justice de Joe Biden ne les inquiète. Chacun d’eux traineraiot bien des casseroles et il compte bien les protéger. Mais le président sortant veut aller encore plus loin. Sachant qu’il risque d’être inquiété dans plusieurs affaires dès la fin de son mandat, il aurait discuté d’une « possibilité éventuelle » de s’auto-accorder une grâce présidentielle à lui-même.

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 14/01/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Le ź New deal ╗

Le ź New deal ╗

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a une nouvelle fois plaidé mardi pour un « New deal » au niveau international et un nouveau co...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité