Festivals gastronomiques : à boire et à manger pour tous

Les abidjanais dégustent différents mets lors des festivals gastronomiques.

En l’espace de quelques années, Abidjan est devenue une plaque tournante de l’organisation de festivals gastronomiques en tous genres. Promoteurs, amateurs de bonne bouffe, acteurs du tourisme, chacun y trouve son compte.

Du 13 au 14 août prochain, la place Inch’Allah, dans la commune de Koumassi, accueillera la 4ème édi- tion du « Placali Show Festival ». L’événement est devenu un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui ont contribué à donner ses lettres de noblesse à la pâte de manioc accommodée à la sauce de son choix. Pour Roméo Effi, le promoteur, la motivation est toute simple. Il s’agit de saisir l’opportunité des vacances pour « remettre au goût du jour cette habitude prise par les noceurs qui, après leur virée en boîte de nuit, cherchent à se mettre quelque chose de consistant dans le ventre, au petit matin ».

Revenus substantiels

Le « Côcôti Show Festival », un autre espace gastronomique, donne chaque année, au mois d’avril, l’occasion à certains détaillants de viande de porc d’offrir des recettes aux consommateurs, à des prix promotion- nels. Le « Festival des glaces, du chocolat et de la pâtisserie », tout comme le « Festival des grillades » le « Festival du Garba », le « Festival des crustacés et coquillages», ou encore le « Festival d’alloco d’Abidjan», sont également une aubaine pour les promoteurs qui ont flairé le bon coup. On y trouve donc à boire et à manger pour tous, et des revenus plus que substantiels pour les promoteurs. Pour « Le Festival des grillades », en plus des tickets vendus à 2 000 francs CFA, pour près de 100 000 festivaliers, les promoteurs encaissent des retombées financières liées à la location des stands, de 500 000 à 1 million de francs CFA, sans compter les recettes versées par différents sponsors. Dame Marcelle Bolou, restauratrice à Abidjan, confirme cette occasion de faire de bonnes affaires : « Les festivals culinaires nous permettent de gagner de l’argent et de nous faire connaître ».

Anthony NIAMKÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel