Djgul Festival 2017 : Nouveauts au son du balafon en revisiterons les sonorits | Journal d'Abidjan

Djgul Festival 2017 : Nouveauts au son du balafon en revisiterons les sonorits

Les spcialistes, amateurs et amoureux du Balafon

Le Djgul Festival , ou festival international du balafon, est de retour Boundiali pour clbrer un instrument musical cher au peuple Snoufo de Cte dIvoire. Une seconde dition pleine de nouveauts, promettent les organisateurs.

Du jeudi 27 au samedi 29 avril, la ville de Boundiali, située dans la région de la Bagoué, sera de nouveau le point de ralliement des amateurs de balafon. La seconde édition du festival international du balafon entend remettre au goût du jour cet instrument présent dans la tradition du peuple Sénoufo. Initié par l’ONG « Abidjan Festival », dont le commissaire général est le directeur du Palais de la culture de Treichville, Dodo Koné, fils de Boundiali, le Djéguélé Festival a pour objectif de promouvoir un instrument, « un xylophone de haute portée sociologique », inscrit sur la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO.

 

Le balafon à l’honneur « Pour cette seconde édition, nous comptons faire mieux que la précédente », a promis le chef de département des activités artistiques, culturelles et de la communication du Palais de la culture, Aboubacar Touré. À l’en croire, la grande innovation de cette année est la foire commerciale, gastronomique et artisanale, qui devrait permettre d’attirer un public plus nombreux, et de nouveaux partenaires. Des thèmes sur les techniques de fabrication des « Djéguélé » dans l’espace senoufo de Côte d’Ivoire, ainsi que la transmission de leur message à travers les paroles et les mélodies seront débattus au cours des échanges. L’autre innovation sera l’ouverture du village du festival, dénommé « Djéguélékaha », en langue locale, le village du Djéguélé. Des compétitions de groupes de balafon s’y dérouleront, ainsi qu’une cérémonie de plantation d’arbres.

 

La seconde édition de cet événement verra la participation de plusieurs artistes internationaux, notamment Dabara, Doussou Bakayoko et Neba Solo du Mali, Konomba Traoré du Burkina Faso, mais aussi la compagnie Djarabikan Balafon de Côte d’Ivoire, et bien d’autres talents reconnus dans la maîtrise d'un instrument réputé magique. Leur objectif : offrir des moments de joie et de gaieté aux 15 000 festivaliers annoncés.

 

Anthony NIAMKE

LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 16/08/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle gnration

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité