Coupé décalé : toujours dans le temps !

Le coupé décalé reste toujours au top avec des artistes plein de talent.

C’est ce samedi 15 octobre, que se tiendront les « Awards du coupé-décalé ». Une cérémonie qui récompensera les meilleurs artistes de ce genre musical qui continue de porter haut la flamme de la musique ivoirienne.

Le coupé-décalé ira loin ! », affirmait Feu Douk Saga, précurseur de ce genre musical en 2005. Des propos prémonitoires qui sont confortés 14 ans après sa création, à travers le succès populaire et médiatique que continuent d’enregistrer certains artistes, notamment Dj Arafat, désigné « Meilleur artiste africain » au Koras en 2012, mais aussi Debordo Likunfa, Serges Beynaud, Molare, Abou Nidal, Josey, Claire Bahi.

Musique sans frontières

Même si ce mouvement était à ses débuts accusé d’encourager la « vie de flambeur » et l’insouciance associée au gain facile et rapide, il n’en demeure pas moins que le coupé-décalé a fini par s’imposer à toute l’Afrique, et même au sein de la diaspora. Des artistes étrangers se sont laissés emporter par ses rythmes. Du duo togolais Toofan, à Flooby du Burkina Faso, en passant par le duo français Logobi GT et bien d’autres, tous en sont devenus des porte-drapeaux dans leur pays. Même le mythique groupe Magic System, fer de lance du zouglou, n’a pas pu résister à la déferlante du coupé-décalé.

Toujours au Top

Avec la disparition inattendue de Douk Saga en 2006, nombreux sont ceux qui avaient annoncé la mort de ce rythme urbain. Aujourd’hui, il demeure plus que solide, malgré la concurrence d’autres concepts musicaux venus de la sous-région, l’azonto du Ghana ou la naija du Nigéria. Classé parmi les meilleurs au hit-parade des chaînes musicales Trace TV et MTV, le coupé-décalé continue de faire sensation avec une variété de mélodies, une gamme de pas de danse encore plus élaborés et complexes, au grand bonheur de ses fans, qui remplissent les salles de concert en Afrique et dans le monde. « Continuons de bosser pour que le coupé décalé soit toujours meilleur », disait Dj Arafat en 2015. Il semble avoir été entendu.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 08/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel