Tchologo festival 2016 : la femme et le brassage à l'honneur

La région du Tchologo sera bientôt la capitale mondiale de la culture et des peuples.

Initié depuis 2011 par le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, la 6è édition du « Tchologo Festival » se tiendra du 29 au 31 décembre, avec des représentants du Burkina et du Mali. Honneur à la femme et au brassage.

Place des femmes dans le développement socio-économique de la région du Tchologo », tel est le thème de la 6è édition du Tchologo Festival, prévu du 29 au 31 décembre 2016. Une manière, selon les organisateurs, d’encourager les femmes de cette région du nord, avec en toile de fond, le financement de certains de leurs projets.

Brassage culturel

Selon le commissaire général du festival, Lambert Coulibaly, cet évènement se veut être le point de rassemblement et d’union entre des peuples, afin de briser le mur de la méfiance. D’où le choix de l’invité spécial, le peuple Attié, qui sera représenté par sa chefferie traditionnelle. S’ajouteront des communautés venues des pays frontaliers, notamment de Sikasso au Mali et de Banfora au Burkina Faso.

Activités sur mesure

Plusieurs activités culturelles, sportives et citoyennes sont inscrites au programme, qui fera bouger les villes de cette région du nord du pays. Il s’agit d’exposition-ventes, de conférences, de concours d’art oratoire et culinaire, de concours de beauté, notamment « Maman élégance » pour la valorisation des mères. Des visites guidées seront organisées sur les sites touristiques, ainsi qu’un carnaval et des feux d’artifice. Un concert géant réunissant des artistes nationaux et internationaux, notamment Werrasson de la RD Congo, Yabongo Lova, Bebi Philipe, le groupe Zouglou Révolution et bien d’autres, donnera un cachet spécial à cet évènement. Rappelons que ce festival est un cadre de rencontre annuel permettant à tous les ressortissants de la région du Tchologo (Ferkessédougou, Ouangolodougou et Kong) et de la diaspora de se retrouver en vue de la promotion des cultures des peuples Malinké et Senoufo. Cette année, 30 000 personnes sont attendues à ce festival selon son commissaire général.

Anthony NIAMKÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel