Nangala Camara, Ambassadeur du livre

Écrivain émérite ivoirien, Nangala Camara parcourt depuis quelques mois les établissements scolaires pour partager avec les élèves sa vision. Celle de la lecture comme clé de la réussite.

À 63 ans, Nangala Camara, ingénieur en électronique spécialisé en télécommunications et professeur de mathématiques et de sciences physiques à la retraite, ne s’est jamais démarqué de sa passion, la littérature. L’un des écrivains les plus prolifiques dans la production littéraire de Côte d’Ivoire, avec près de 30 ouvrages, dont le « Cahier noir », qui a connu un franc succès, a encore de l’énergie à revendre. Natif de Katiola (Région de Hambol), celui qui compte 35 ans de carrière au service de la littérature ne connait pas le repos. Depuis quelques mois, il s’est lancé dans une nouvelle mission, une tournée littéraire qui l’amène à parcourir les établissements scolaires des différentes régions du pays afin de promouvoir la lecture auprès des élèves.

Apôtre du livre Depuis plusieurs années, le constat est clair. L’engouement pour la lecture, chez les élèves en particulier et les Ivoiriens en général a fortement baissé. Les librairies et bibliothèques sont de moins en moins fréquentées et, cerise sur le gâteau, l’avènement des réseaux sociaux a accentué le désamour pour les livres. « L’échec vient en général du fait que nous avons juste un petit paquet de vocabulaire, juste 100 mots. Avec 100 mots, on ne peut pas aller loin. D’où la nécessité d’introduire la lecture dans sa vie de tous les jours », affirme Nangala Camara, exhortant les élèves à lire au moins un livre par mois, car pour lui la connaissance est libératoire« Nous parcourons la Côte d’Ivoire pour promouvoir la lecture. La lecture qui est, en fait, la clé de la réussite dans les études. Notre objectif, c’est donc de sillonner tout le pays pour en expliquer les bienfaits », explique l’écrivain qui précise que son engagement n’est nullement inspiré par l’État de Côte d’Ivoire, encore moins par une ONG, mais qu’il se mobilise à titre personnel. Pour ce bénévole, ce n’est que par la lecture que les jeunes pourront se forger une personnalité et acquérir des expériences qui leur seront bénéfiques tout au long de leur vie. « La lecture est pour la jeunesse, en quête d’identité et de repères, un outil qui permet de s’orienter. Car c’est dans les livres que se trouvent les expériences des autres face aux diverses situations de la vie », estime M. Camara.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/02/2019
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’Afrique a-t-elle tourné le dos aux putschs ?

Les coups d’État peuvent-il encore prospérer en Afrique ? Si l’armée zimbabwéenne a obtenu par force la démission de Robert Mugabe en 2017, les arch...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink panel bypass shell wso shell evden-eve-nakliyat hacklink satış hacklink paykasa hacklink hacklink satış hacklink panel hacklink al hacklink satis hacklink hacklink Google film izle porno porno izle porno seyret seks hikayeleri evden eve nakliyat istanbul evden eve nakliyat nakliyat nakliye