Docteur Eddie Guipi, Enseignant-chercheur en Sciences Politiques | Journal d'Abidjan

Docteur Eddie Guipi, Enseignant-chercheur en Sciences Politiques

Quelle analyse faites-vous de l’élection d’Henriette Dagri Diabaté ?

C’est une élection surprise et elle permet de résorber beaucoup de problèmes. Elle permet de tendre la main au « Soristes » et laisse le choix à Dagri Diabaté d’intégrer au besoin ces derniers. C’est aussi le statu quo qui est maintenu avec le PDCI, ou encore une bouffée d’oxygène pour ces derniers, qui auraient pu craindre le retour de Ouattara à la tête du RDR pour rempiler en 2020.

Pensez-vous à une cohabitation paisible entre Amadou Gon Coulibaly, Guillaume Soro, Ahmed Bakayoko et Amadou Soumahoro au sein de la Vice-présidence ?

C’est un cocktail explosif. Toutes les personnalités de ce melting pot risquent de se combattre et de se neutraliser. Nous pensons que cela est fait à dessein par le Président d’honneur du RDR afin de pouvoir récupérer le parti par la suite en 2019 et de se présenter en 2020. A 82 ans, si Dagri Diabaté a à sa décharge d’être une personnalité consensuelle et très peu passionnée, elle n’a pas la force de calmer tous les courants contraires.

Vous ne croyez donc pas au retrait du Président Ouattara ?

Eu égard aux références politiques que nous avons, nous sommes en mesure de dire qu’il ne s’agit pas d’un retrait. Déjà, il ne lui appartenait pas de désigner les premiers membres du secrétariat général. C’est un impair qui est lourd de conséquences et je pense qu’il est parti pour mieux rester.

LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 09/08/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle gnration

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité