Tv numérique : ORANGE et MTN dans la danse

En attendant les deux autres opérateurs de téléphonie, Orange et MTN se lancent.

La Côte d’Ivoire est déterminée à combler son retard dans le processus de migration vers la Télévision numérique terrestre (TNT). Déjà, avant le top départ de l’appel d’offres du mois de mai dernier, certains opérateurs de téléphonie mobile exploitant le réseau spectral national, ne cachaient plus leurs ambitions.

Deux opérateurs de téléphonie mobile, Orange et MTN, ne font plus mystère de leur désir d’in- vestir l’espace audiovisuel ivoirien, à l’ère du numérique. Leader de la téléphonie et de l’Internet en Côte d’Ivoire, Orange a révélé ses intentions au mois de juin dernier. C’était à la faveur de la fusion entre la société de téléphonie mobile et Côte d’Ivoire Télécom, opérateur du fixe détenu à 48,5% par l’État et à 51% par le Groupe français Orange. À Abidjan, Bruno Mettling, directeur général adjoint en charge de la zone Afrique et Moyen-Orient, déclarait alors « que cette opération permettra d’aller plus loin dans la convergence des services, en offrant en même temps le fixe, le mobile, l’Internet et très prochainement la télévision numérique ».

Offre quadriplay
Orange s’appuie sur son expérience en France, où il propose à la fois, depuis l’avènement de la TNT dans ce pays, la télévision nu- mérique, Internet, et le téléphone fixe et mobile dans le même package. Une fois que la filiale ivoirienne aura rempli les conditions exigées par la Haute autorité de l’audiovisuelle (HACA), les Ivoiriens pourraient donc aussi accéder à une offre « quadriplay ». Si toutefois le coût du décodeur et de l’abonnement le leur permet. Quant à MTN Côte d’Ivoire, filiale du groupe sudafricain, l’autre grand de la téléphonie mobile en Afrique, il a pris des dispositions pour faire face à la concurrence. En 2015, il lançait le service « MTN TV», permettant à ses clients d’accéder depuis leurs smartphones et tablettes, à un ensemble de chaînes de télévision diffusées en direct, ainsi qu’à des contenus à la demande (VOD). L’objectif est donc clair, il s’agit de préparer l’arrivée de la télévision numérique. Pour l’heure, aucun signal dans ce sens n’a été donné du côté de Moov Côte d’Ivoire, le 3ème opérateur ivoirien, passé sous le contrôle de Maroc Télécom en janvier 2015. Après s’être offert la licence 4G en janvier dernier, tout comme ses deux concurrents, l’heure semble être à la réalisation de plusieurs autres investissements, qui permettront de densifier son offre de services dans le très haut débit et la fibre optique.

Benoît TanoH

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel