Santé : La Côte d’Ivoire, les épidémies et la baraka

Depuis toujours, la Côte d’Ivoire a su faire face aux épidémies, venant de l’extérieur comme de l’intérieur. Mais, cette fois-ci, l’ennemi est rapide et volatil.

À ce jour, la Côte d’Ivoire est sortie sans grands dommages de la lutte contre les maladies épidémiques. En témoigne le zéro cas (officiel) de la maladie à virus Ebola, il y a environ deux ans, alors que de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest étaient confrontés à cette épidémie. En témoigne également l’endiguement des cas de dengue qui sont apparus sur le sol ivoirien l’année dernière et en 2017. De la tuberculose au choléra, les prises en charge ont toujours été promptes et à propos.  Des structures telles que l’Institut national de l’hygiène publique (INHP) et l’Institut Pasteur d’Abidjan, ne sont pas étrangères à ces résultats. Mais il faut ajouter à cela la Politique nationale de prévention. Le lundi 16 mars 2020, par exemple, le groupe de la Banque mondiale, conjointement avec le Mécanisme de financement mondial (GFF), a renouvelé son engagement auprès du secteur de la santé, avec une enveloppe de 129,69 milliards de francs CFA pour le financement du projet d’Achat stratégique et d’harmonisation des financements et des compétences de santé (SPARK - Santé), au profit de l’État de Côte d’Ivoire.

Appuis L’information a été donnée lors de la clôture d’un autre projet, celui sur le Système de santé et de réponse aux urgences épidémiques (le PRSSE). Le nouveau projet vient compléter les acquis du PRSSE, dont la phase pilote a concerné 19 districts sanitaires. Dans la même veine, selon Vazoumana Sylla, Secrétaire général sortant du Syndicat national des préparateurs et gestionnaires en pharmacie de Côte d'Ivoire (SYNAPGP - CI), plusieurs personnels de santé ont suivi des formations relatives au nouveau coronavirus. Après leurs formations, ils ont été déployés dans les différents hôpitaux pour appliquer leurs connaissances. « Sur le plan de la prévention, les autorités vont faire le nécessaire pour endiguer la maladie », explique M. Sylla. La gestion des épidémies requiert les moyens adéquats, mais également une certaine discipline. Les Ivoiriens seront-ils disciplinés ? Cela reste à voir. Et, pour certains cadres de la santé, tels que le Dr Guillaume Akpess, la Côte d’Ivoire a parfois bénéficié de concours de circonstances bienvenus dans sa politique de prévention. Une sorte de baraka. Mais ni les Ivoiriens ni le monde n’ont été confrontés auparavant à une épidémie de la nature du Covid-19. Avec désormais 6 cas déclarés et plusieurs personnes sous surveillance médicale, les espoirs restent toutefois grands.

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 19/03/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Le monde s’effondre

La maladie à virus Covid 19 a réussi en moins de 4 mois à paralyser le monde entier. Elle est parvenue à rappeler aux hommes leurs limites dans leur capacité à...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité