Attentat de Bassam : Deux militaires écopent de 10 ans de prison

Le tribunal militaire a condamné, un peu tard dans la nuit du jeudi à vendredi, les sergents Zanga Zoumana Coulibaly et Brice Touré, membres de la Garde républicaine ivoirienne, à une peine de dix ans d’emprisonnement ferme.

Ils ont été reconnus coupables de "violation de consignes" et "association de malfaiteurs" pour avoir rencontré Assane Barry, dit "Sam", le présumé chauffeur des suspects de l'attentat de Grand-Bassam. Les avocats de la défense, marquant leur déception vis-à-vis de ce « lourd verdict », ont aussitôt indiqué qu’ils feront appel de cette décision.  « Je suis déçu de cette condamnation », a lancé maître Raoul Gohi Bi, avant de promettre de se pourvoir en cassation.

Il est reproché aux deux sergents d'avoir cohabité avec les personnes impliquées dans l’attaque de Grand-Bassam en mars dernier. Mais à la barre, les accusés ont indiqué qu’ils ignoraient le projet de ces derniers. Pour le commissaire du gouvernement, Ange Kessy, « c'est une grave erreur, une faute, une infraction militaire que de ne pas avoir dénoncé la présence du conducteur de ce groupe à leurs chefs pour qu'on prévienne ces attentats ».

L'attaque de Grand Bassam, perpétrée le 13 mars 2016 avait fait 19 mort et une trentaine de blessés.

 

Ouakaltio Ouattara

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel