Éliminatoires CAN 2021 : Une défaite inquiétante ?

Les Éléphants de Côte d’Ivoire ont concédé leur première défaite en éliminatoires de la CAN 2021, le mardi 19 novembre, en déplacement en Éthiopie (2 - 1). Avec une prestation aussi médiocre, allons-nous vers une autre crise ?

Les Éléphants de Côte d’Ivoire se sont cassé les défenses le 19 novembre face à une solide équipe d’Éthiopie, sur le score de 2 buts à 1. Malgré une ouverture du score de Serge Aurier, les hommes du coach Ibrahim Kamara n’ont pu faire respecter la logique. Face aux Mena du Niger, lors de la 1ère journée de ces éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2021, les mêmes joueurs avaient manqué de sérénité dans le jeu, malgré leur victoire sur le plus petit score. Ces deux prestations suffisent déjà pour se poser mille et une interrogations sur l’avenir de cette équipe nationale, qui essaie de se remettre de sa crise qui court depuis le 11 novembre 2017.

Crise en vue ? Au dernier classement de la Fédération internationale de football association (FIFA) du mois d’octobre 2019, la Côte d’Ivoire occupe la 10ème place africaine et la 56ème mondiale. Lors du classement du mois de juin, elle occupait la 11ème place en Afrique mais avait fait un bond considérable au plan mondial, passant de la 65ème à la 62ème place. Grâce à de bonnes prestations lors des éliminatoires de la CAN 2019 et aux matchs amicaux gagnés, les Éléphants avaient pu soigner leur rang et leur réputation. Mais avec la défaite concédée face à l’Éthiopie, tout change. Pour certains spécialistes ivoiriens, il est un peu trop tôt pour parler de crise au sein de l’équipe nationale. « Nous ne pouvons pas parler de crise ou déclin. Il s’agit plutôt d’une nécessaire reprise en main. L’équipe a jusqu’au mois d’août 2020 pour peaufiner ses réglages et automatismes. Certains joueurs auront eu le temps de s’intégrer dans leurs clubs respectifs, avec du temps de jeu et de la performance. D’autres sortiront du groupe », estime le consultant sportif Fernand Dédeh. « La difficulté de ces deux premiers matchs des éliminatoires de la CAN 2021, c’est qu’ils se jouaient sur un intervalle très court. Les joueurs n’ont pas eu le temps de récupération nécessaire avec toutes les difficultés de voyage en Afrique », explique-t-il. Avec la qualification pour la première fois des Éléphants Espoirs aux Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo (Japon), l’espoir est encore permis pour le futur. « L’entraîneur doit d’ailleurs faire en sorte que les meilleurs joueurs du championnat, aux différents postes, soient intégrés en équipe nationale. C’est la seule façon d’assurer la concurrence et rendre les uns et les autres performants », estime Fernand Dédeh.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 09/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité