3 questions à Issiaka Diaby

Président du Collectif des victimes en Côte d’Ivoire (CVCI)

1 - Comment appréciez-vous le processus d’indemnisation actuellement en cours ?

C’est une phase pilote. Et nous souhaitons qu’elle arrive à terme afin de mieux la juger. Mais ce qui compte le plus pour nous, c’est la dignité humaine. Pour nous, il faut plus accentuer la question sur ceux qui portent encore les stigmates et qui attendent, soit une éventuelle opération, soit encore des prothèses pour pouvoir se déplacer. Sur 683 cas qui attendent une prise en charge médicale, environ 300 sont pour l’heure pris en compte. Beaucoup reste donc à faire.

2 - Qu’est ce qui doit être corrigé en l’état actuel des choses ?

Nous souhaitons qu’il y ait plus de collaboration entre les structures étatiques qui s’occupent de la question et les associations des victimes. Il nous faut une volonté politique dynamique et une transparence dans la mise en œuvre de ce programme. Les associations vivent au quotidien avec les victimes. Elles maîtrisent mieux leurs besoins. Nous avons beaucoup de propositions à faire à l’État, afin de booster l’indemnisation. Il faut en plus un suivi psychologique pour certaines victimes.

3 - Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confrontés ?

Les difficultés sont multiples. Certaines associations de victimes ont résumé nos efforts à la réception de chèques. Certaines se laissent manipuler par des chapelles politiques. Nous notons également que certaines structures étatiques nous considèrent comme leurs adversaires, plutôt que comme des partenaires. Enfin, il y a le fait que lors des procès, nous devons convaincre certaines victimes qui estiment avoir été abandonnées, de venir témoigner.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 19/03/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Le monde s’effondre

La maladie à virus Covid 19 a réussi en moins de 4 mois à paralyser le monde entier. Elle est parvenue à rappeler aux hommes leurs limites dans leur capacité à...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité