Faut-il continuer à garantir un prix bord champ pour le planteur de cacao ?

Stéphane MANÉ , planteur de cacao – président de l’association ivoirienne pour la défense des intérêts des producteurs café-cacao

Contre : Le plus important, ce n’est pas le prix garanti. Les paysans ont plutôt besoin d’une assistance de proximité. Ce sont eux qui constituent le maillon faible du dispositif alors qu’ils en sont les acteurs principaux. À ce titre, ils devraient tirer plus de bénéfices. Le problème n’est donc pas le prix garanti, mais la défaillance du système dans lequel nous évoluons. Ce dont le paysan a besoin, c’est de formation. Ce sont eux qui payent le plus d’impôts, mais ils n’ont aucune assurance maladie. Nous avons également besoin d’une assistance de proximité et d’une organisation qui défend nos intérêts.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/02/2019
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’Afrique a-t-elle tourné le dos aux putschs ?

Les coups d’État peuvent-il encore prospérer en Afrique ? Si l’armée zimbabwéenne a obtenu par force la démission de Robert Mugabe en 2017, les arch...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink panel bypass shell wso shell evden-eve-nakliyat hacklink satış hacklink paykasa hacklink hacklink satış hacklink panel hacklink al hacklink satis hacklink hacklink Google film izle porno porno izle porno seyret seks hikayeleri evden eve nakliyat istanbul evden eve nakliyat nakliyat nakliye