Navigué Konaté, président sortant de la Jeunesse du Front populaire ivoirien (JFPI)

Que pouvons bous retenir de votre passage à la tête de la JFPI ?

Deux moments forts. Le premier est celui où nous avons été surpris par une attaque de rebelles en 2002. Il nous fallait organiser la résistance. C’était également celui de l’engagement patriotique Ce que nous avons fait jusqu’en 2010. Le second moment fort, c’est celui après la crise nationale qui a consacrée la crise au sien du FPI. Ce second moment a ouvert la porte au recrutement à et à l’encadrement de nouveaux militants.

Quelle image souhaitez-vous de la JFPI après ce congrès ?

Je souhaite une jeunesse du FPI mieux cultivée et avec une bonne formation politique. Il faudra au FPI une jeunesse qui comprend les enjeux du monde actuel et qui est capable de relever les défis de nouveaux recrutements afin de propulser le FPI.

Que pensez-vous des candidats ?

La campagne a été difficile pour les différents candidats au vu des moyens insuffisants qu’ils ont. L’un d’entre eux a pu néanmoins visiter un grand nombre de section et qui a pu se faire connaitre. Il part avec un avantage certains car les délégations votent généralement ceux qu’ils connaissent. Je souhaite bonne chance à chacun d’entre eux.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 28/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’après coronavirus

La crise inédite résultant de la pandémie du coronavirus devrait inciter les acteurs du monde globalisé à jeter les bases d’un « nouvel ordre mondial &ra...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité