Satigui Koné, Président de la FEDOCI et de l’UAOD

Comment jugez-vous la crise sanitaire, du point de vue des ONG ?

Nous appelons au renforcement de la solidarité interafricaine après la Covid-19, car il est clair que les relations Nord - Sud vont être considérablement modifiées, en défaveur de l’Afrique. L’Afrique doit compter sur elle-même après cette crise, sinon elle devra s’attendre à des désillusions.

Menez-vous des actions spécifiques pour venir en aide aux populations démunies ?

Il est clair que les fermetures de frontières ont rendu les relations plus difficiles. Mais, cette semaine, nous préparons une vidéoconférence pour permettre aux partenariats entre la société civile des pays d’Afrique de reprendre leurs droits. Certains Chefs d’États africains sont réellement au fait du rôle de la société civile. Nous allons coordonner les activités dans chaque pays pour que le continent sorte plus fort de cette crise.

La plupart des ONG arrivent-elles à intervenir sur le terrain sans soutien extérieur ?

Plus de 90% des financements de la société civile viennent de l’extérieur. Ce qui fait que certaines ONG sont « obligées » de répéter ce que l’on leur demande de dire sur leur propre pays ! C’est la triste réalité. Certains dirigeants souhaitent certainement voir la société civile disparaître.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 17/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité