Togo : L’OIF délocalise sa conférence ministérielle

Conséquence de l’instabilité qui règne actuellement dans le pays, la conférence ministérielle de l’Organisation internationale de la Francophonie, que la capitale, Lomé, devait accueillir en novembre, se tiendra finalement à Paris. L’annonce a été officiellement faite ce mardi 24 octobre. Les autorités togolaises avaient, quant à elles, annoncé un report de la rencontre de haut niveau, avant d‘écrire officiellement à l’OIF pour y renoncer. Aucune raison n’a été invoquée par le gouvernement togolais pour expliquer cette décision, mais on peut penser que les manifestations de l’opposition et l’instabilité qui en a résulté, depuis plusieurs semaines, y soient pour beaucoup. L’opposition togolaise, malgré les interdictions du pouvoir, a en effet de nouveau appelé à des manifestations les 7, 8 et 9 novembre prochains. La conférence ministérielle de la Francophonie se tiendra donc du 24 au 26 novembre à Paris, sous la présidence de la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). « Je souhaite au plus vite un retour à un climat apaisé dans ce pays et pour la population, c’est ce qui nous tient surtout à cœur », a déclaré Michaëlle Jean dans le communiqué publié le 24 octobre.  Le Togo abrite le siège du bureau de l’OIF pour l’Afrique de l’Ouest.

Célia d’ALMEIDA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/01/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

La saison des tangos …

Ils ont tous baissé le ton d’un cran, sans que cela ne soit synonyme d’un abandon des ambitions à quelque deux petites années de l’échéance de 2020...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité