La Birmanie libère ses deux journalistes après 17 mois de prison

Accusés d’avoir porté atteinte au secret d’état, après avoir enquêté sur un massacre de musulmans, Rohingyas par l’armée en Birmanie, Les journalistes Wa lone et kyaw soe âgés de 32 et 28 ans ont été condamnés à 7 ans de prison le 12 décembre 2017. Ils viennent de bénéficier d’une amnistie présidentielle et ont été libérés ce mardi 7 mai.

 « Je suis un journaliste et je vais continuer à travailler », a déclaré Wa Lone en sortant de la prison ce mardi. J'ai hâte de retourner à la rédaction et de revoir ma famille et mes collègues, a-t-il ajouté.

La libération des deux journalistes birmans intervient alors que la présidence du pays avait annoncé un peu plus tôt que 6520 prisonniers supplémentaires seraient libérés mardi en vertu de l'amnistie décrétée le mois dernier à l'occasion du nouvel an birman.

 Rappelons qu’ils ont passé plus de 500 jours en détention.

Rachelle Djéhé

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 28/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’après coronavirus

La crise inédite résultant de la pandémie du coronavirus devrait inciter les acteurs du monde globalisé à jeter les bases d’un « nouvel ordre mondial &ra...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité