RDC Inquiétudes pour les funérailles de Tshisekedi

Qu L’opposant historique congolais est décédé à Bruxelles le 1er février dernier à l’âge de 84 ans. Le dimanche 5 février, plus de 5 000 personnes ont rendu hommage à Étienne Tshisekedi à Bruxelles, où elles ont pu s’incliner sur sa dépouille. On comptait dans la foule des hommes politiques belges, dont l’ancien Premier ministre Elio Di Ruppo, africains, et de nombreux anonymes. Une autre exposition est prévue ce 9 février à la Basilique de Koekelberg en Belgique.Mais en ce qui concerne le retour de la dépouille en République démocratique du Congo, rien n’est encore sûr. À Kinshasa, le pouvoir assure mettre tout en œuvre pour offrir à Étienne Tsisekedi « des funérailles dignes d’un Premier ministre », mais n’annonce aucun pro
gramme. « Le corps du président Tshisekedi pourrait être rapatrié à Kinshasa au plus tôt vendredi [10 février 2017, ndlr]. Avec l’arrivée du corps, le programme définitif sera connu », a déclaré Valentin Mubake, membre du parti d’Étienne Tshisekedi et du comité d’organisation des obsèques. L’inquiétude du pouvoir, comme de l’opposition, viendrait de la difficulté à maîtriser les foules qui vont certainement vouloir se rendre à ces obsèques. Lors de ses retours au pays, l’ancien Premier ministre devenu l’opposant historique au pouvoir Mobutu puis Kabila, a toujours été accueilli par des centaines de milliers de Congolais. Le deuil risque d’en réunir encore plus, et de décupler les risques de débordements

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 08/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel