Cuba veut « ouvrir » constitutionnellement son économie

Mais la réforme envisagée doit garder « le caractère irrévocable du socialisme », selon les autorités. C’est au cours d’une séance extraordinaire du Parlement, prévue ce samedi 2 juin, qu’une commission de députés verra le jour pour statuer sur la question. Le projet de texte, dont la date de présentation n’a pas été précisée, sera ensuite discuté devant le Parlement, avant d’être soumis à un referendum.

Cette évolution constitutionnelle doit permettre de nouveaux changements sur le plan économique, poursuivre le processus « d’actualisation » de l’économie lancé par Raoul Castro et offrir une base légale aux changements déjà effectués. L’objectif de ces réformes, qui prévoient l’introduction d’une « dose d’économie de marché » dans un système largement étatisé, où le salaire minimum est estimé à 30 dollars, est aussi d’attirer davantage d’investisseurs.

Raoul Castro, qui a laissé la main à Miguel Diaz-Canel, élu le 19 avril 2018, a souligné que ces réformes ne visaient pas à « modifier le caractère socialiste de la République de Cuba ».

Fatoumata Maguiraga

 
 

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 13/12/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Pacte mondial sur la migration, et après ?

Le Pacte mondial sur la migration des Nations unies, qui a soulevé les critiques des nationalistes et des partisans de la fermeture des frontières, a été formellement appro...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité