Angola : L’ex-président bientôt devant la justice ?

Dans une interview récemment accordée au quotidien américain Wall Street Journal, le Président angolais Joao Lourenço a fait des révélations qui accablent son prédécesseur, José Eduardo Dos Santos, et son régime. En effet, à en croire le Président Lourenço qui a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille, l’Angola aurait perdu jusqu’à 24 milliards de dollars sous le règne de José Eduardo Dos Santos, qui a dirigé le pays pendant 38 ans.

Selon Joao Lourenço, sur cette somme, 13 milliards auraient été subtilisés par le biais de contrats frauduleux signés avec la compagnie pétrolière nationale, la Sonangol, pendant longtemps dirigée par Isabel Dos Santos, fille de José Eduardo Dos Santos.

Le Président angolais a également laissé entendre que 5 milliards de dollars auraient été détournés par les deux compagnies nationales du diamant, Sodiam et Endiama. Ces déclarations mettent en difficulté l’ancien président, dont le fils José Filomeno, ex-patron du Fonds souverain angolais, purge depuis son jugement le 14 août 2020 une peine de cinq ans d’emprisonnement pour fraude et trafic d’influence. Isabel Dos Santos, demi-sœur de José Filomeno, ancienne PDG de la Sonangol et longtemps reconnue comme la femme la plus riche d’Afrique, est suspectée de corruption et de détournements de deniers publics évalués à plusieurs milliards de dollars.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 22/10/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité