États-Unis : la chute de Schultz

Clap de fin pour Wasserwan Debbie Schultz, présidente du Parti démocrate américain. Le dimanche 24 juillet, elle a annoncé qu’elle démissionnera de son poste après la Convention démocrate qui s’achève ce jeudi à Philadelphie, avec l’investiture d’Hillary Clinton comme candidate du parti pour la présidentielle de novembre prochain. Une décision prise après que Wikileaks ait publié des courriels qui révèlent que le Comité national démocrate avait œuvré en faveur d’Hillary, au détriment de Bernie Sanders, au cours des primaires démocrates. Le plus remarquable, estime le magazine bostonien The Atlantic, c’est que pratiquement personne n’est venu au secours de Wasserman, dont la tête était réclamée depuis longtemps par Sanders et ses supporteurs. Ces derniers ont d’ailleurs manifesté leur opposition à la candidature de l’ancienne Première dame et ex-secré- taire d’État au début des travaux de la convention et rien ne dit qu’ils se laisseront convaincre de lui donner leurs voix en novembre, face à Donald Trump, candidat des Républicains. Mais ce dernier fait également face à une fronde d’une partie de son camp.

B.S

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 06/12/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité