Chine et États-Unis s’enlisent dans la guerre commerciale

La Chine a jugé mardi impossible de poursuivre les négociations commerciales avec les États-Unis en ayant « le couteau sous la gorge » et le géant asiatique a fustigé les nouveaux droits de douane américains sur ses produits, réclamant « le respect mutuel ».

La guerre commerciale entre Washington et Pékin s’est aggravée lundi avec l’entrée en vigueur de tarifs douaniers supplémentaires de 10% sur des biens chinois, représentant 200 milliards de dollars d’importations annuelles.

« Les États-Unis viennent d’adopter des restrictions commerciales très importantes. En nous mettant comme cela le couteau sous la gorge, comment des négociations pourraient-elles avoir lieu? Ce ne serait pas des négociations et des consultations menées dans un climat d’égalité », a déclaré le Vice-ministre chinois du Commerce, Wang Shouwen, lors d’une conférence de presse.

La Chine a promis de répliquer immédiatement à la dernière salve de Washington, avec des droits de douane de 5 ou 10% sur des produits américains représentant 60 milliards de dollars d’importations annuelles.

Le Président américain Donald Trump demande depuis des mois aux Chinois de mettre fin à des pratiques commerciales qu’il juge déloyales. Il déplore en particulier qu’en contrepartie d’un accès au marché chinois les entreprises américaines soient contraintes de partager avec des partenaires locaux une partie de leur savoir-faire, ce qu’il assimile à du « vol » de propriété intellectuelle.

« La guerre commerciale menée par la Chine contre les États-Unis dure depuis des années », a estimé dimanche Mike Pompeo, Secrétaire d’État. «Si on veut appeler ça une guerre commerciale, nous sommes déterminés à la gagner ». Il a promis d’obtenir de la Chine qu’elle « se comporte comme devrait se comporter une puissance mondiale », fasse preuve de « transparence » et respecte « l’État de droit ».

Dialogue rompu

La visite d’une délégation de négociateurs chinois, prévue pour les 27 et 28 septembre à Washington, a été annulée par Pékin, a affirmé le Wall Street Journal. Les derniers pourparlers entre les deux pays se sont tenus en août. « Les consultations avaient débouché sur plusieurs consensus et ont même fait l’objet d’une déclaration commune. Mais les États-Unis ont rejeté ces consensus et ont pris des mesures de restrictions commerciales. Dans ce contexte, la poursuite des négociations n’est pas possible », a souligné mardi Wang Shouwen. La dernière attaque contre Pékin porte à plus de 250 milliards de dollars les marchandises chinoises frappées de nouvelles taxes. Le géant asiatique a répliqué à chacune des mesures de Washington et surtaxe désormais des produits américains pour 110 milliards de dollars d’importations annuelles.

Boubacar Sidiki Haidara

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/10/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité