Bangladesh : Peine de mort pour les violeurs

Le gouvernement bangladais a approuvé une proposition visant à modifier la loi de 2000 sur la prévention et la répression de la violence à l'égard des femmes et des enfants. La proposition stipule que toute personne reconnue coupable de viol pourrait être condamnée à la peine de mort ou à perpétuité.

La disposition existante prévoyait une peine maximale de réclusion à vie pour les violeurs. Une déclaration présidentielle est attendue dans la semaine pour l’entrée en vigueur de la nouvelle proposition.

Des milliers de personnes se sont jointes à une manifestation nationale la semaine dernière après qu'une femme ait été violée par une bande dans un village. Les images de l'agression ont ensuite été publiées sur les réseaux sociaux. La police a arrêté huit suspects, alors que les images devenaient virales plus d'un mois après l'attaque. L'organisation non gouvernementale bangladaise Ain o Salish Kendra a rapporté que 975 femmes avaient été violées au cours des neuf premiers mois de l'année 2020 et que 43 avaient été tuées après avoir été agressées.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 15/10/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité