Coup de froid entre Riyad et Toronto

Gel des relations commerciales, expulsion de diplomates, rapatriement d’étudiants, l’Arabie Saoudite a vigoureusement réagi aux critiques adressées par les autorités canadiennes quant au traitement réservé par le royaume aux défenseurs des droits des femmes.

Depuis un tweet envoyé le 3 août, la ministre canadienne des Affaires étrangères s’inquiétait de l’arrestation de militants de droits de la femme et demandait « aux autorités saoudiennes leur libération immédiate, ainsi que celle d’autres activistes pacifiques des droits humains ».

Face à cette « ingérence » et « attaque », les autorités saoudiennes ont voulu donner un avertissement à tous ceux qui s’attaqueraient « à leur souveraineté ». Elles ont expulsé l’ambassadeur canadien à Riyad et rappelé le leur le 5 août. Le 6, c’est la compagnie aérienne Saudia qui annoncé la suspension  de ses vols au départ et à destination de Toronto et 8 000 étudiants saoudiens au Canada seront redéployés vers d’autres pays.  

Même si elle a réaffirmé la volonté de son pays de défendre les droits humains, la ministre canadienne s’est dite préoccupée par la crise en cours.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/02/2019
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’Afrique a-t-elle tourné le dos aux putschs ?

Les coups d’État peuvent-il encore prospérer en Afrique ? Si l’armée zimbabwéenne a obtenu par force la démission de Robert Mugabe en 2017, les arch...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink panel bypass shell wso shell evden-eve-nakliyat hacklink satış hacklink paykasa hacklink hacklink satış hacklink panel hacklink al hacklink satis hacklink hacklink Google film izle porno porno izle porno seyret seks hikayeleri evden eve nakliyat istanbul evden eve nakliyat nakliyat nakliye