Violence dans les universités: Des clubs de paix et de non-violence pour apaiser le climat

Récemment, à Yamoussoukro, capitale politique ivoirienne, Bakayoko Ly Ramata, la ministre de l’enseignement supérieur a procédé à l’investiture des clubs de paix et de non-violence des universités et grandes écoles de Côte d’Ivoire. « Cette initiative vise à pacifier les espaces universitaires en proies aux affrontements depuis 1990 », a indiqué Mme Bakayoko. A l’endroit des étudiants, elle a dit ceci: « je vous exhorte à poser sur le campus des actes de non-violence, c’est à ce prix que l’activité académique pourra se dérouler dans un climat apaisé et que les universités ivoiriennes pourront se hisser au niveau des meilleures universités du monde ».

Les clubs de paix et de non-violence investis sont issus des universités d’Abidjan, de Bouaké (Centre), de Korhogo (Nord), de Daloa (Centre-ouest) et des grandes écoles publiques d’Abidjan et de Yamoussoukro (Centre).

Les universités publiques ivoiriennes sont très souvent le théâtre de violents affrontements entre étudiants, policiers, sans omettre les grèves intempestives.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 21/06/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Premier ou troisième mandat ?

Longtemps avant l’élection présidentielle de sortie de crise, en 2010, l’on en connaissait les candidats. Pour celle de 2020, il va falloir patienter. Face aux ambitions dive...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité