Camp Sangar : On prend les mmes | Journal d'Abidjan

Camp Sangar : On prend les mmes

Sans grande surprise, le camp Aboudrahamane Sangaré, qui annonce un congrès d’une partie du Front populaire ivoirien (FPI) les 3 et 4 août prochains, a décidé de reconduire à sa tête Laurent Gbagbo et Hubert Oulaye en qualité de Président du comité de contrôle. Des choix opérés à dessein, afin de rester dans la ligne « Gbagbo ou rien ». Aucune autre candidature n’est envisageable pour ces fidèles tant que leur mentor est vivant. « Nous ne devons pas casser la chaine de solidarité autour de Hubert Oulaye, qui est sous le coup d’une condamnation, encore moins autour de Gbagbo, notre leader », précise l’un des cadres de cette tendance. La stratégie actuelle du « tout boycott » ne devrait pas changer mais plutôt se renforcer, selon lui. Outre ces deux  figures, le camp Sangaré compte maintenir en place la coordination en exil, conduite par l’ex ministre Emile Guiéroulou, dont le mandat a été renouvelé le 8 juillet 2017 à Accra. Mais, de sources proches de Pascal Affi N’guessan, ce dernier, comme en 2015, devrait saisir la justice afin d’empêcher la tenue de ce congrès, une semaine après celui qu’il compte organiser fin juillet. Après une période d’accalmie, durant laquelle les missions de bons offices n’ont pas permis de rapprocher les deux camps, l’on s’achemine vers un nouvel épisode politico-judiciaire entre ces deux tendances du FPI.

LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 13/09/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle gnration

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité