Plateforme « Côte d’Ivoire Vision » : L’ambassadeur Aly Touré veut participer au débat en Côte d’Ivoire

« Je voudrais indiquer que la Convergence 2020, plateforme que nous avions mis en place en 2012 devient désormais Côte d’Ivoire Vision. », tels sont les propos tenus, ce vendredi 14 février au cours d’un point de presse à la Maison de la presse au Plateau, par l’ambassadeur Aly Touré, représentant permanent de la Côte d’Ivoire pour les matières premières à Londres et par ailleurs porte-parole de de la plateforme « Côte d’Ivoire Vision ».

Devant la presse nationale et internationale, l’ambassadeur a fait savoir que ce changement de nom correspondait à un changement de vision.

« Nous avions mis en place la plateforme « Convergence 2020 » en vue de rapprocher les ivoiriens, de participer au processus de réconciliation voulu par le président Alassane Ouattara, décrisper l’atmosphère socio-politique en Europe et permettre aux ivoiriens de ne plus se regarder en chien de faillance suite à la crise post-électorale. Nous pensons qu’après avoir fait le bilan des activités de la Convergence que cet objectif a été plus ou moins atteint. Nous avons donc décidé de changer de dénomination pour nous engager dans le débat en Côte d’Ivoire. », a-t-il expliqué.

Selon lui, le débat en Côte d’Ivoire, devrait se faire sur le concept de l’Ivoirien Nouveau, qui poursuit-t-il, doit être un ivoirien au changement de mentalité, qui doit mettre la Côte d’Ivoire au-dessus de toute autres préoccupations. « Pour nous, l’ivoirien nouveau est un ivoirien entreprenant, moins belliqueux, moins violent, moins négatif et qui veut participer au développement du pays et qui veut apporter sa pierre à l’édifice national. Ce sont là des thématiques que nous souhaitons développer au sein de Côte d’Ivoire Vision », estime M. Aly Touré.

Aux dires du porte-parole de « Côte d’Ivoire Vision », l’avènement d’une Côte d’Ivoire émergente exige de tous les ivoiriens efforts et sacrifices appropriés pour sortir de la situation présente et envisager l’avenir avec espoir et sérénité. Au cours de cette conférence de presse, il a dressé un tableau reluisant de la situation de développement de la Côte d’Ivoire mené par le président Alassane Ouattara depuis la fin de la crise post-électorale. Notamment le taux de croissance moyen de 8% (2012-2019) contre -4% en 2011, le taux d’endettement de 48% du PIB contre 70%, le taux de pauvreté qui était de 51% en 2011 et passé à 35% en 2019, etc.

« Aujourd’hui, les experts et consultants internationaux, les partenaires au développement, les institutions internationales sont unanimes à reconnaitre que la Côte d’Ivoire, notre pays est sur la bonne voie », a-t-il conclu.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité