Tidiane Thiam : De la banque à la politique ?

Il scrute l’horizon en attendant un nouveau poste. Mais les intrigues politique à Abidjan semblent lui ouvrir des portes. Continuer dans son domaine de prédilection ou changer de costume, Tidiane Thiam n’écarte aucune possibilité.

Désormais ex-patron du Crédit Suisse et libre de tout engagement, Tidiane Thiam a ressurgi dans le débat politique. Non pas parce qu’il  le veut, mais bien parce que, quelque peu fatiguée de voir les mêmes visages s’entredéchirer depuis une trentaine d’années, une certaine opinion est à la recherche de nouvelles têtes et surtout de personnes moins tiraillées entre les différents camps. Mais Tidiane Thiam, comme à son habitude, est peu bavard sur son avenir. « Je vais me reposer » a-t-il lancé quelques heures après sa démission.

Invité surprise ? Pur produit des institutions de finance internationale, Tidiane Thiam (58 ans) a passé une enfance dense entre Abidjan, Rabat, au Maroc, où son père a été nommé ambassadeur en 1966, et Paris, après son bac, afin d’intégrer une classe préparatoire au fameux lycée Sainte-Geneviève de Versailles. Si sa famille n’a jamais joué les premiers rôles politiques en Côte d’ Ivoire, elle est restée très proche des milieux de décision. L’ainé de la fratrie, Augustin Thiam, gouverneur, très proche d’Alassane Ouattara depuis longtemps, est la principale figure politique de la famille. Mais Tidiane n’est pas un inconnu de l’espace politique ivoirien. Directeur du Bureau national d’études techniques (BNETD) en 1994, il est nommé en 1998 ministre de la Planification. Mais le coup d’État de décembre 1999 l’écarte des affaires du pays, tout en lui ouvrant de nouveaux horizons. Au pouvoir depuis 2011, le Président de la République a par moments multiplié les démarches à son endroit afin de l’enrôler dans son gouvernement. Le poste de Premier ministre avait même été évoqué en 2015.

Libre désormais de tout engagement, il fait les choux gras de la presse ivoirienne et est au centre de certaines causeries de salons, qui voient en lui un prochain acteur-clé de la scène politique ivoirienne. « Son ainé, Augustin, ne souhaite pas le voir lui emboiter le pas en politique. Il lui souhaite de poursuivre sa carrière dans la banque et la finance », révèle l’un des visiteurs du soir de ce dernier. Écartelé entre le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Rassemblement des Houphouëtistes pour la paix et la démocratie (RDHP), Tidiane Thiam, s’il décide de s’engager en politique, aura un choix difficile à faire. « Il est resté proche d’Alassane Ouattara et d’Henri Konan Bédié. Et, avec les intrigues politiques actuelles, le choix s’annoncera bien difficile pour lui », croit savoir l’un de ses proches.

Yvann AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 09/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité