MAURICE KACOU GUIKAHUÉ :La consécration d’un militant de 40 ans

Militant de longue date du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), le secrétaire exécutif, Maurice Kacou Guikahué, a connu sa toute première élection le 18 décembre 2016. Devenu député de Gagnoa, sa ville natale, il succède à Gaston Ouassenan Koné à la tête du groupe parlementaire de sa formation politique.

Toujours égal à lui-même et droit dans ses bottes, Maurice Kakou Guikahué, ancien ministre de la Santé (19931999), peut aujourd’hui se frotter les mains après une longue période de disgrâce qui a débuté en 1999, quand il avait été accusé d’avoir détourné un don de 18 milliards de l’Union européenne. L’affaire avait fait grand bruit, restant collée à son image sans qu’aucune enquête ne soit ouverte, ce qui l’avait tenu éloigné des affaires de l’État.                         

Cheville ouvrière L’engagement de Maurice Kakou Guikahué date de l’époque où il était membre du Mouvement des étudiants et élèves de Côte d’Ivoire (MEECI), la branche estudiantine du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), avant d’en devenir le président entre 1981 et 1983. Membre du bureau politique du parti depuis 1991, il devient secrétaire national chargé de l’organisation et de la mobilisation (1996-2002), puis secrétaire général adjoint chargé de l’organisation et de la mobilisation pendant 11 ans (2002-2013). Lorsqu’au 12è congrès du PDCI, en 2013, le secrétaire général d’alors, Alphonse Djédjé Mady, décide de se porter candidat à la présidence du parti contre Henri Konan Bédié, Maurice Kacou Guikahué reste loyal envers l’ancien chef de l’État, et se voit confier le poste de secrétaire exécutif créé lors de ce congrès, en lieu et place du secrétariat général.        

Coup double À 66 ans, ce professeur agrégé de cardiologie n’en restera pas là. Élu pour la toute première fois député, dans son fief de Gagnoa, lors des législatives du 18 décembre dernier, il double la mise en se faisant élire à la tête du groupe parlementaire PDCI, succédant ainsi au général Gaston Ouasséna Koné, qui a pris sa retraite politique. « Il n’a jamais levé le ton et a toujours su se contenter de ce qu’on lui donne », commente un journaliste d’un quotidien proche du PDCI. Adepte du français facile, il constitue avec Amadou Soumahoro, secrétaire général par intérim du Rassemblement des républicains (RDR), la paire incontournable du directoire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Tenant les rênes du PDCI jusqu’au prochain congrès, dont la date n’est pas encore fixée, Guikahué reste l’un des hommes de confiance du président Bédié et l’une des chevilles ouvrières de ce parti au sein duquel il a en 30 ans gravi (presque) tous les échelons.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 19/04/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Libérez la parole !

Libérez la parole ! La parole libère, dit l’adage, et, de plus en plus, les Ivoiriens la demandent. Non pas seulement sur les réseaux sociaux ou dans les bureaux et ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité