Le PDCI entre pressions et contradictions internes

Jean Louis Billon et Adjoumani Kobenan Kouassi sont engagés depuis peu dans un bras de fer.

Ils sont décidés à ne pas faire baisser la pression sur leur allié. Soufflant le chaud et le froid, des cadres du PDCI ouvrent chaque jour un nouveau front. Cette fois-ci interne.

En attendant le discours officiel d’Henri Konan Bédié sur la ligne du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), ses cadres Jean-Louis Billon et AdjoumaniKobenan Kouassi, qui se proclament tous les deux porte-parole du parti, multiplient les sorties. Si Jean-Louis Billon prône un PDCI plus fort, même en dehors du RHDP, le second ne voit pas les choses de la même manière.

 

Pressions Chargé de la propagande du PDCI, l’ex-ministre du Commerce ne décolère pas contre son allié, le Rassemblement des républicains (RDR). Après l’avoir tancé le 10 mars à Yamoussoukro, il est revenu à la charge le 27, en faisant sien le combat de l’opposition exigeant une réforme de la Commission électorale indépendante (CEI). De sources proches de la direction de son parti, il s’est fait aussitôt recadrer, obligeant un site Internet qui avait repris une information publiée par une agence de presse française à retirer le texte. La pression est donc montée d’un cran au sein de l’état-major du PDCI, qui aurait jugé cette sortie comme « de trop ». Selon un cadre du parti, « beaucoup trop de choses sont dites de part et d’autres au nom du PDCI, sans l’aval de la haute direction ou de celui dont chacun prétend tirer sa légitimité. Il faut mettre un terme à ce qui s’apparente à un désordre ».

Guerres intestines Jusque-là au stade latent, les dissensions internes au PDCI font de plus en plus surface. AdjoumaniKobenan Kouassi, porte-voix de l’avenir du PDCI au sein du RHDP, n’a pas hésité à rappeler que ceux qui « s’agitent aujourd’hui ont déchiré les posters d’Henri Konan Bédié, avant de battre campagne pour le général Robert Gueï en 2000 ». Une sortie qui jette de l’huile sur le feu dans la crise au sein du parti, après le retour des « irréductibles » de 2015. Retranché à Daoukro depuis bientôt deux semaines, le Président Henri Konan Bédié, qui suit attentivement toutes les sorties de ses lieutenants, devrait bientôt trancher. Une chose reste cependant certaine, quelle que soit sa décision, elle fera des frustrés au sein du plus ancien parti de Côte d’Ivoire.

 

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 19/07/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité