Les 23 se cherchent un leader

Après avoir signé une charte pour dire non au projet de révision constitutionnelle, tel que proposé par le président Ouattara, les 23 partis sont en désaccord sur le nom du leader qui doit porter leur voix. Même s’ils multi- plient les réunions pour s’accorder sur la stratégie, la question est devenue un véritable point d’achoppement. À la suite de débats houleux, le FPI soutient que son président, Affi Nguessan, a une légitimité pour revendiquer le leadership, alors qu’Henriette Lagou du RPC et Ouattara Gnonzié du RPP s’y opposent et se proposent chacun comme habilité à porter le flambeau de la lutte anti-constitution.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/02/2019
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’Afrique a-t-elle tourné le dos aux putschs ?

Les coups d’État peuvent-il encore prospérer en Afrique ? Si l’armée zimbabwéenne a obtenu par force la démission de Robert Mugabe en 2017, les arch...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink panel bypass shell wso shell evden-eve-nakliyat hacklink satış hacklink paykasa hacklink hacklink satış hacklink panel hacklink al hacklink satis hacklink hacklink Google film izle porno porno izle porno seyret seks hikayeleri evden eve nakliyat istanbul evden eve nakliyat nakliyat nakliye