FPI : les choses coincent

En moins de trois mois, Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’Guessan se sont rencontrés à deux reprises. Ce qui devrait  booster la réconciliation interne au Front populaire ivoirien (FPI) semble ne pas emballer tous les militants, en tout cas pas pour l’instant. Si les proches d’Affi saluent ce rapprochement dont ils semblent être les plus grands bénéficiaires, ils militent de plus en plus pour que le leadership de ce dernier s’étende désormais sur l’ensemble des militants de ce parti. Mais de source proche d’Assoa Adou, à défaut d’aller à un congrès unitaire qui devrait réunir les deux camps, un compromis pourrait être trouvé.  Il s’agirait par exemple de remettre Laurent Gbagbo à la tête du parti avec pour vice-président Affi N’Guessan et secrétaire général Assoa Adou. Mais dans un tel schéma Affi craint  d’être à la merci « des faucons internes » et de devenir un simple faire valoir dans cette nouvelle configuration.  « Affi n’a encore aucune garantie du rôle qu’il devrait jouer avec le retour de Gbagbo dans le jeu. S’il n’est pas contre la candidature de Laurent Gbagbo, il souhaite garder la présidence du parti. Cela est plus rassurant pour lui dans le jeu politique » confie l’un de ses proches. Au-delà de l’agenda de la cour pénale, l’agenda politique s’annoncé également très chargé pour Laurent Gbagbo peu importe la décision de la Cour. Son retour en Côte d’Ivoire ne devrait pas se faire bien avant l’élection  présidentielle d’octobre prochain.

Yvann AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 13/02/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

2020 et alors ?  

Alors que s’égrènent les derniers jours de l’année 2019 et que pointent à l’horizon,  les premières lueurs du très attendu 2020, o...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité