Reprise des Municipales à Port Bouët : Duel au sommet

Qui de Siandou Fofana ou de Sylvestre Emmou succédera à feue Hortense Aka Anghui ? Après le rendez-vous manqué du 13 octobre dernier, chaque camp remobilise ses partisans. Un prolongement du duel entre le RHDP et le PDCI.

Candidat pour la troisième fois (2001, 2013 et 2018), Sylvestre Emmou, coiffé au poteau par feue Hortense Aka Angui  à deux reprises, croit désormais en ses chances. L’enjeu de cette troisième candidature est énorme. Il a en face de lui un ministre transfuge du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), qui a posé ses valises dans la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouëtistes pour la paix et la démocratie (RHDP). Le divorce étant consommé entre les deux ex « cogérants » du regroupement pôlitique, la moindre confrontation entre eux devient épique et dépasse le cadre local pour s’inviter dans les salons d’Alassane Ouattara et d’Henri Konan Bédié.

Dernier carré Les élections avaient malheureusement été perturbées dans cette commune et les deux candidats attendent la date de la reprise du scrutin, qui devrait se tenir fin novembre - début décembre. La commune de Port Bouët (Est d’Abidjan) concentre sur elle désormais les énergies du RHDP et du PDCI.  L’enjeu majeur se situant autour de la victoire ou non de Siandou Fofana. Autrefois choyé par Henri Konan Bédié, ce dernier, entré dans le giron d’Alassane Ouattara, joue son avenir politique et son résultat à ces élections sera lourd de sens pour les deux derniers cités. « Les deux candidats jouent gros. Siandou Fofana pour son avenir et son honneur et Sylvestre Emmou qui refuse que cette fois la mairie lui échappe. C’est une sorte de dernier test pour lui », pense Herman Yves Angan, observateur politique. L’autre enjeu se joue au niveau de la Commission électorale (CEI) qui, le 13 octobre, avait constaté tardivement l’absence de certains de ses agents dans les centres de votes. Cette fois-ci, elle n’aura pas d’excuses. Vainqueur dans 3 communes dans le district d’Abidjan (Plateau, Cocody et Marcory) contre 6 pour le RHDP, le PDCI espère réduire l’écart en passant à 4. Arbitre de ce scrutin, le Front populaire ivoirien (FPI) de Pascal Affi N’Guessan compte faire gagner le PDCI, son (presque) nouvel allié. Le taux de participation devrait être très important pour départager ces deux candidats. En attendant, ils se sont lancés dans une campagne avant l’heure et chacun compte multiplier ses chances de l’emporter.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 08/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel