Présidentielle 2020 : Henri Konan Bédié sur la ligne de départ

Il dévoile de plus en plus ses ambitions, en privé comme en public. Henri Konan Bédié, remis dans le jeu politique par la Constitution de 2016, envisage bien concourir à nouveau à une élection présidentielle.

Autour d’Henri Konan Bédié, l’on s’active. Celui qui préside le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) depuis 1993 se sent encore capable de gouverner le pays, après avoir perdu brusquement le pouvoir en 1999, après un putsch. Depuis la fin du bureau politique du 15 novembre, sa candidature ne fait plus d’un doute. Enfin presque. Dans les milieux des quelques barons qui restent, l’on semble avoir donné quitus à cette candidature.

En avant ! La date de la convention devant désigner le candidat du PDCI à la présidentielle de 2020 sera connue à l’issue d’un bureau politique, le 19 décembre. Maintes fois reportée, la nouvelle date devrait tenir. À moins d’un an de l’échéance, le PDCI ne veut plus hésiter. « Henri Konan Bédié est notre candidat naturel. Il n’y a plus de doutes à ce sujet. La machine sera mise en marche dès les premières lueurs de 2020 », confie un membre du bureau politique, compagnon de longue date de Bédié. « Il est prêt et nous allons l’accompagner, avec toutes les structures du parti et les militants », ajoute-t-il, disant que l’argument de l’âge ne saurait tenir. Après avoir ramené dans son premier cercle des anciens comme Émile Constant Bombet, Charles Konan Banny et Amara Essy, Henri Konan Bédié veut occuper les devants. Prendre sa revanche en se faisant élire en octobre 2020 est un vœu qu’il caresse depuis longtemps.

Maintenir la cohésion L’autre défi à relever pour Henri Konan Bédié, c’est de maintenir la cohésion dans sa maison. Il a conscience qu’il met à rude épreuve la patience de certains potentiels candidats au sein du PDCI et tente de « resserrer les rangs » autour de lui. Les choses ne s’annoncent pas aisées, mais il peut compter sur le soutien de plusieurs membres de son entourage afin d’éviter des candidatures qui pourraient le fragiliser et diviser l’électorat du PDCI, déjà éprouvé par plusieurs défections. L’autre inconnue concernant la candidature de Bédié sera le soutien éventuel dans les urnes des sympathisants de Laurent Gbagbo, qui est toujours suspendu à un double agenda judiciaire, celui de la CPI et de la justice ivoirienne.

Ange-Stéphanie DJANGONE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 09/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité