Réforme de la CEI : le FPI maintient sa position

En dépit, des modifications et de la révision de la liste électorale telle qu’annoncée par le vice-président de la commission électorale, Gervais Coulibaly, le Front populaire ivoirien (FPI) exige la révision de la commission centrale de la CEI.

Une position réaffirmée par son vice-président Raymond Abouo N’Dori après  une rencontre entre le bureau de la Commission électorale indépendante (CEI) et les partis politiques hier, au siège de l’institution son siège sis à Cocody II-Plateaux.

Bien avant lui, Gervais Coulibaly, a relevé que la nouveauté pour les élections prochaines, est la création de 19 nouvelles commissions électorales locales. En vue de faciliter les opérations à venir les communes d’Abobo, Yopougon, Bouaké, Plateau, et Divo ont  été divisées. La  CEI a également annoncé le démarrage de la révision électorale en vue de l’assainissement et de la mise à jour du fichier électoral.

Quant au président de la CEI, Youssouf Bakayoko, il a exhorté l’ensemble des acteurs politiques à s’impliquer davantage. «Comme on le voit, la révision de la liste électorale est une opération délicate qui requiert l’engagement de tous», a-t-il affirmé.

Fatoumata Doumbia

 

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/02/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Ecouter la voix du peuple !

Sous la pression des acteurs économiques, le gouvernement ivoirien a décidé d’abandonner certaines dispositions décriées de la Loi de finances adopté...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité