Pascal Affi N’Guessan investit le pays profond

Pascal Affi N’Guessan ne veut plus perdre de temps. Après que son allié circonstanciel, le PDCI, lui ait tourné le dos, il est plus que convaincu qu’il ne peut compter que sur ses propres forces.

Le regard tourné vers 2020, Pascal Affi N’Guessan a une conviction. Pour gagner l’élection présidentielle de 2020, il faudra, en cas de second tour, avoir du coffre pour peser dans une alliance politique. « Le FPI sera au pouvoir ou à tout le moins sera aux côtés de celui qui sera élu président », dit-on dans son entourage, qui n’a pas encore digéré le coup porté par le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Rompu à la chose politique, Affi N’Guessan semble peu affecté. Pour lui, « aucune alliance n’est contre nature et, en politique, si on ne ferme jamais la porte à l’autre, il faut avoir à l’esprit que toute alliance est contextuelle ».

Réalités du terrain Ce n’est pas le moment des longues conférences de presse. Après avoir tenu le pari de la mobilisation de « sa jeunesse », il attaque désormais le pays profond. Dans un exercice pédagogique, il explique sa démarche, ses divergences avec l’autre camp du FPI, sa volonté de voir Laurent Gbagbo revenir au pays, sa disponibilité à travailler avec tous, etc,. Première étape de cette longue campagne, le sud-ouest. Une zone loin d’être le bastion d’un parti politique quelconque. Entre villages et hameaux, Affi N’Guessan tient le même discours. S’il n’est pas nouveau sur la scène politique, il souhaite que « les populations lui donnent sa chance ». Parallèlement, il a engagé ses cadres à investir d’autres localités du pays afin « d’occuper chaque mètre carré ». Un exercice de longue haleine, qui intervient dans un contexte de retour massif d’exilés proches de l’autre tendance du FPI. Affi ne compte pas baisser les bras et leur laisser le terrain. Quelque peu isolé, il « a compris qu’il lui faut désormais se frayer son propre chemin, pas forcément sur les traces de Laurent Gbagbo, mais dans son ombre ou en s’inspirant de lui », commente l’un de ses proches. Avec désormais une jeunesse de plus en plus engagée, il espère améliorer son score en octobre 2020 et être au moins le « faiseur de roi ».

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 21/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Le monde s’effondre

La maladie à virus Covid 19 a réussi en moins de 4 mois à paralyser le monde entier. Elle est parvenue à rappeler aux hommes leurs limites dans leur capacité à...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité