Alliance avec Soro : Gbagbo s’en méfie

Guillaume Soro avait tenté en vain de s’inviter à la rencontre entre Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. Depuis, HKB tente de rapprocher les deux hommes, sans succès face à l’intransigeance de Laurent Gbagbo.

L’alliance entre le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et la coalition Ensemble pour la démocratie (EDS) semble être sur les rails. Ils annoncent un meeting conjoint pour le 14 septembre prochain. Un premier acte qui annonce une alliance forte entre ces deux nouveaux alliés, conduits respectivement par les ex Présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. Tout en laissant sur le côté Pascal Affi N’Guessan, Henri Konan Bédié pourrait, dans sa quête d’alliance solide, en faire autant, à son corps défendant, avec Guillaume Soro.

Veto Laurent Gbagbo n’est pas passé par quatre chemins pour faire comprendre à Henri Konan Bédié qu’il ne voulait pas d’une troisième personne, en l’occurrence Guillaume Soro, à la table de discussion du 29 juillet dernier. La veille de cette rencontre, Guillaume Soro s’était rendu chez Henri Konan Bédié et avait insisté auprès de ce dernier afin de l’accompagner.  « Dans l'entourage de Laurent Gbagbo, et chez Gbagbo lui-même, l’on accorde peu de confiance à la sincérité de Guillaume Soro. On le perçoit plus comme un opportuniste que comme un homme de conviction », explique un proche de Laurent Gbagbo joint à Paris. Une donne qui n’empêche pas Henri Konan Bédié de multiplier les actions afin que « son filleul » puisse avoir droit au chapitre. Mais, en marchant sur des œufs car ne voulant pas fâcher Laurent Gbagbo, il demande « de la patience à Guillaume Soro, tout en demandant à ce dernier de ne poser aucun acte de défiance à l’endroit de Laurent Gbagbo », lance une source proche de Bédié. Les partisans de Guillaume Soro sont ainsi tenus à l’écart du comité d’organisation du meeting du 14 septembre et aucune invitation formelle ne devrait être envoyée à leur staff. Un coup dur pour Guillaume Soro et ses hommes, qui craignent de subir le même sort qu’Affi N’Guessan auprès de Bédié. Autour de Guillaume Soro, l’on reste convaincu que le dialogue est loin d’être rompu entre les deux camps et que Soro et Henri Konan Bédié continuent d’entretenir d’excellentes relations, comme en témoignent les rencontres entre les deux hommes, à Paris le weekend dernier, et entre leurs hommes, à Abidjan.  

Ange-Stéphanie DJANGONE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 28/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’après coronavirus

La crise inédite résultant de la pandémie du coronavirus devrait inciter les acteurs du monde globalisé à jeter les bases d’un « nouvel ordre mondial &ra...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité