Le Procureur dément « toute interdiction » de visite à Simone Gbgabo

Dans un communiqué daté du 24 décembre, le procureur de la république, Adou Richard Christophe a démenti les affirmations du Maître Rodrigue Dadjé, avocat de l’ex première Dame Simone Gbagbo selon lesquelles, celle-ci serait privée de liberté.

 « Ces affirmations, au demeurant fausses, n’ont pour seul objectif que de jeter, comme en a l’habitude Maître Rodrigue Djadjé, le discrédit sur l’Institution judiciaire et certaines autorités de l’Etat » indique le communiqué qui précise également que, « bien que Madame Ehivet Simone Gbagbo soit détenue dans une enceinte particulière avec des règles strictes de fonctionnement, elle a toujours reçu ses visiteurs ».

En effet le 19 décembre 2017, le procureur de la république a été saisi par Maître DADJE Rodrigue de deux demandes de permis de communiquer. Ces permis signés, selon les services du procureur, sont disponibles depuis le vendredi 22 décembre 2017. Or, à cette date, les tentatives pour joindre le cabinet de Maître Rodrigue Dadjé n’ont donné aucun résultat, indique le procureur. « Indisponible  pour cause de maladie, le samedi 23 décembre 2017, les collaborateurs de Maître DADJE Rodrigue ont laissé entendre qu’ils ne pouvaient les récupérer que sur instructions de leur chef » poursuit le communiqué.

 

Simone Gbagbo a été condamnée en 2015 à 20ans de prison pour atteinte à la sureté de l’Etat dans le confit post électoral.

 

                                                                                                                           Beneris OBEI

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/01/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

La saison des tangos …

Ils ont tous baissé le ton d’un cran, sans que cela ne soit synonyme d’un abandon des ambitions à quelque deux petites années de l’échéance de 2020...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité