Damana Adia Pickass interpellé au Ghana

Figure de la crise postélectorale ivoirienne, l’ex président de la jeunesse du Front populaire ivoirien (FPI) a été interpellé ce lundi 25 mars au Ghana par Interpol. Selon une source proche de ce dernier, son avocat invoque la « décision d'annulation des mandats d'arrêt en Côte d’Ivoire contre les cadres de l’opposition là ou interpol dit n'avoir reçu aucun courrier dans ce sens. »  Les services de police du Ghana ont transmis un message aux autorités ivoiriennes et attendent une suite pour voir « l’attitude à tenir. »

 

Lors de la crise postélectorale, ce dernier avait empêché le porte-parole de la commission électorale de publier les résultats.  Cette arrestation intervient dans un contexte où le Président Alassane Ouattara a annoncé en août 2018 la libération de tous les prisonniers civils de la crise postélectorale de même que l’abandon des poursuites contre ceux qui étaient encore en exil. Il pourrait, au nom de ce principe ne pas être extradé vers la Côte d’Ivoire. Le cas échéant, il pourrait ne pas être conduit en prison.

 

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 28/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’après coronavirus

La crise inédite résultant de la pandémie du coronavirus devrait inciter les acteurs du monde globalisé à jeter les bases d’un « nouvel ordre mondial &ra...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité